BIO

Née de parents artistes, Pénélope Fortier a grandi à Montréal entourée de musiciens, peintres et designers qui fréquentaient régulièrement la maison familiale. Parmi les toiles de sérigraphie et les bouts de tissus, et bercée par le ronron des machines à coudre, Pénélope vit une enfance magique. De ses parents, elle hérite son sens de l’intégrité, sa joie de vivre, une éthique de travail rigoureuse et un sens inné des couleurs, de l’espace et des proportions, ainsi que son amour de la musique. Ils lui enseignent également que la beauté se trouve en toute chose et qu’il est possible d’accomplir ses rêves les plus fous. 

Poussée par un désir ardent de découvrir le monde, Pénélope quitte Montréal dès le début de l’âge adulte, n’ayant pour bagage qu’un sac à dos et sa guitare. Japon, Angleterre, Espagne, France, Italie, New York et Los Angeles, elle s’installe là où ses aspirations artistiques ou ses contrats de mannequin et de comédienne l'appellent. 

Sa passion, son talent et ses connaissances en guitare classique, en chant et en musique, acquises de l’âge de 8 ans jusqu’à la fin de son adolescence, s'épanouissent enfin peu après son arrivée à Los Angeles, alors qu’elle y croise un vieil ami de Montréal, Alexis Dufresne (producteur/ingénieur et fils de Louise Forestier), réalisant alors un album pour un artiste montréalais sur l’étiquette Sony. 

Sous les encouragements d’Alexis, Pénélope se met à l’écriture de matériel original et découvre rapidement que la composition de mélodies et de paroles lui vient naturellement. Elle en devient accro sur le champ. 

Par le biais d’amis mutuels, Pénélope fait la rencontre en 2007 de celui qui allait devenir son prochain collaborateur, Sheldon Gomberg. Ancien bassiste, producteur/ingénieur, lauréat d’un Grammy pour un album co-réalisé avec Ben Harper. M. Gomberg a également collaboré avec de nombreux artistes, dont Rickie Lee Jones, Ron Sexsmith, Ryan Adams, Mandy Moore, KD Lang, Lucinda Williams et bien d’autres. Sheldon enregistre les deux premiers longs jeux de Pénélope, Sunday At Noon et One Way Ticket To The Sun et le single My Favorite Things (reprise tirée du film The Sound Of Music), à son studio The Carriage House, à Los Angeles, accompagné d’une trentaine de musiciens de renommée mondiale tels que: Danny B. Harvey, Jeff Young, Don Heffington, Danny Frankel, The Sonus Quartet, Stewart Cole, Miguel Atwood- Ferguson, Kendall Kay, Dean Thomas et Deron Johnson.  

Suite au lancement de son premier album et jusqu’à son départ de la Californie, Pénélope est régulièrement invitée à chanter ses chansons sur plusieurs scènes branchées de Los Angeles telles que l’Hotel Cafe et le Bootleg Theatre où elle fait entre autre la première partie de Olafur Arnalds, Émilie Simon, Tristan Prettyman et Joseph Arthur et prêta sa voix sur plusieurs chansons et albums d’artistes tels que Zooey Deschanel, Rickie Lee Jones, Eleni Mandell, The Rentals, Soul Kid #1, Les Deux Love Orchestra, Primal Scream et Unloved (lauréat d’un prix Bafta pour la musique de Killing Eve).    

Au cours de sa carrière, Pénélope a également figuré dans d'innombrables magazines de mode et campagnes publicitaires partout dans le monde et a joué dans une infinité de publicités télévisées telles que : Coco Cola, T-Mobile mettant également en vedette le chanteur britannique Robbie Williams et World MasterCard dans laquelle on l'entend chanter My Favorite Things tirée de The Sound Of Music. 

Après une pause pour se consacrer à sa vie familiale, Pénélope reprend sa guitare pour mettre au monde un projet cher à son cœur qu’elle caresse depuis de nombreuses années : créer un album de chansons en français inspirées des textes inédits, paroles et musique de son oncle, l’auteur-compositeur et interprète Jean Fortier (1947-1971), une étoile montante de la scène musicale québécoise de la fin des années 60-début 70 et ex-membre du groupe folk Les Cailloux (1962-1968) qui connu énormément de succès au Québec et partout dans le monde. L’album sera produit sous la maison de disques Mayk Music par son fondateur et réalisateur-ingénieur, Borza Ghomeshi (Emmylou Harris, Rufus Wainwright, Les soeurs McGarrigle, Malcolm Burn, Lauryn Hill, Martha Wainwright, Lee Nash, Safia Nolin, Jorane, Richard Desjardins, Marie-Joe Thériault, André Dédé Vander). 

La symbiose de la douce voix et du jeu unique de guitare de Pénélope éclaire le passage aux autres instruments. Ses mélodies passent d’un genre acoustique à l’autre, de la langue de Molière à celle de Shakespeare, rappelant la chanson française d’antan, le folk des années 60-70, le classique, le jazz, la pop et le country et restent avec vous plusieurs jours après l’écoute. Authentique, honnête, candide et éternelle romantique, Pénélope chante sa vie. Il n’y a aucune barrière entre ses expériences personnelles et sa musique. Le résultat est un son à la fois léger et brutal, aigre et doux. 

Pénélope habite à Montréal, à un jet de pierre de la maison de son enfance, avec son mari et son garçon de 8 ans.